Après la danse salsa, Le Rock

Oui, comme on a vu en salsa, le terme salsa veut tout dire et on trouve des variantes nommées et de nombreuses manières d’ interpréter, le terme rock n’ est pas plus clair, tout comme le terme swing d’ ailleurs (qui n’ est autre que la terminologie d’ avant le terme rock plus commercial).
En effet, le rock à d’ abord été le swing avec ses variantes nommées tels que lindy-hop, west coast swing, east cost swing, boogie, jiterbug, jive, be-bop, shag ….. puis la plus jeune nomination de rock (et son style de vie, sa mode) avec ses variantes dansante de tous les swings précédents et les nouvelles variantes tels que rockabilly….hard rock voire même disco (hustle au USA) considéré dans la lignée.

Ce qui fait qu’ aujourd’hui, un cours de « rock » …. c’ est … c’ est un peu ce qu’ on veut, soit une des variantes puriste clairement nommée et enseignée ou une variante que certains appelleront swing en pensant être clair (mais qui ne définie pas clairement un style) , soit des variantes moins puristes, soit carrément un mélange de tout les styles avec autant d’ interprétation que d’ école voire de danseur.

De ma petite expérience j’ ai donc trouvé alors des interprétations assez variées (et intégrant des figures d’ un peu toute variante et en pas triple simple ou double, mêmes des petites accros, avec ou sans kick) tels que :
– rock plutôt de tendance jive : assez chorégraphique et « soft », une espèce de jive socialisé, déplacements moyens et jeux de jambes discrets mais très agréables, tendance « demi-pointes » un peu rebondi (tendance écoles sportives).
– rock dit rock en ligne ou swing ou…. : un rock plus brutal, long déplacements et beaucoup de jeux de jambes très « voyants » limites écoles de claquettes (tendance rockland).
– rock (bref toujours le même nom) : un peu idem au précédent mais d’ attitude un peu disco (tendance x, en fait tout danseur qui a mangé du disco).
– rock qualifié « marché » : ah, un rock plus aérien abandonant nettement la base 332 (tendance diabolo-rock).
– rock qualifié de « sauté » : là aussi on utilise une base différente.
Et le fin du fin le mélange de ces mélanges, des individus capable de tout exécuter dans une même danse.

Et d’ autres interprétations plus typées tels que :
– be bop
– boogie
– Lindy hop
– Sans oublier le jive pur et dur
Quoique ces interprétations évoluent aussi au fil du temps en puisant dans les figures de ses voisins.

Une catégorie plus à part … le rock accro, sur une base de rock sauté, des figures de tout type de rock et …. des spécificités très acrobatiques.

Alors ….. dansez comme le sentez, une interprétation plus typée connue, ou une plus « mélangée »… soft ou brutale dans un style école x ou y, voire votre propre style, ne vous sentez pas obligé de tout cloner à 100%, c’ est valable même si vos voisins de piste ont un autre style, même si vos profs on un style affirmé, ni eux ni vous ne pouvez prétendre ni être une référence ni être à coté de la plaque.
L’ important étant que votre partenaire et vous soyez en bonne harmonie, complicité, ( les variantes et styles sont alors non pas une notion de référence mais peuvent être facteurs d’ entente plus ou moins aisée) et que vous soyez toutefois respectueux de vos voisins de piste.
Seule la règle de correction tenant du bon sens social saurait être « impérative », à savoir le respect de sa/son partenaire et de ses voisins de piste…. respect de ses voisins de piste qui signifie l’ utilisation raisonnable de la piste (donc la ligne de danse, et les figures/mouvements adaptés), respect de son/sa partenaire qui suppose aussi un respect du rythme et un pas de base au moins non aléatoire…..
La correction et le bon sens social ne semble malheureusement pas forcément évident pour tout le monde .. même…chez certains danseurs considérés (ou se considérant) « avancés ». L’ incorrection et le manque de respect étant même chez certains jusqu’à se présenter sur piste cigarette à la main et/ou avec une boisson.

Par Jean Yves Ménard. (09/2001)

Vous aimerez aussi...