Publications JY Ménard

Une série d’ articles que j’ai rédigé il y a plusieurs mois pour certains amis un peu perdus ou débutants dans ce monde danse, un peu effrayés. Ma différence dans ces articles par rapport aux divers articles qu’on peut trouver sur web c’est que c’est d’abord sans absolument aucune connotation avec une école ou une compagnie (et donc je me permet certaines critiques d’une part et une ouverture d’autre part), et ces articles tentent de concaténer divers informations parfois exclusives entre divers sites et de n’y intégrer que des informations (ou thèses) soit vérifiées ou soit largement communes à de nombreuses sources (y compris Américaines), web ou bibliographies, les informations « contredites » entre divers sources ne sont pas occultés (sauf si franchement fantaisistes) mais sont signalées comme étant discutables et discutées. Et bien sûr ces articles intègrent ma compréhension personnelle.

NB: à l’époque ou j’ai écrit ces textes, j’ aurais aussi pu parler (j’ai oublié) d’un exemple de salsa, oui une salsa « Lavillier », sorte de salsa conciente en langue Française, rythmiquement cet artiste n’a rien mais rien à envier au nombreux musiciens dit salseros du marché … seulement….. c’est en Français et à ce titre donc ignoré comme label salsa par certains ( sans doute pour cause de non « Hispanisme »), heureusement pour certains autres cet artiste joue bien salsa. Ceci illustre bien la difficulté de compréhension et affectation terminologique….. un rythme ? un ensemble de rythmes ? une orchestration ? une origine ? ou…. tout simplement la langue du texte ?
Yuri Buenaventura fait aussi du Français (et j’aurais à dire sur le « pompage » de mélodies et textes, enfin bref, là n’est pas le sujet) ……mais lui ne fait pas que du Français et c’est Français avec ….accent hispanique et il a un nom .. hispanique et d’origine …. donc même ses titres en français ont naturellement droit au label commercial « salsa ».
Mais ceci dit c’est « humain » comme réaction, prenez une java traduite en Arabe ou en Chinois et fort à parier que plus grand monde classera ça dans la terminologie « musette » voire même « java » et pourtant ça en restera bien le rythme.