Les origines du Tango

Le Tango est la danse de l’Argentine, il reflète l’âme d’un peuple dans toute son authenticité.
Les origines du tango remontent à la fin du XIXe siècle. A cette époque, les territoires situés en bordure du Rio de la Plata accueillirent de nombreuses vagues d’immigrants européens. Dans leur grande majorité, les nouveaux venus étaient absorbés par les villes de Montevideo et de Buenos Aires, dont les activités portuaires étaient en pleine croissance.Chaque communauté disposait d’une tradition musicale spécifique, mais les temps étaient aux brassages et aux bouleversements socio-culturels. Aussi, le rythme syncopé du « candombe » des anciens esclaves africains épousa les sensuelles « habaneras » venues d’Andalousie via Cuba, les austères mélopées du Mezzogiorno italien et les vives « milongas » créoles déjà fort populaires en Argentine.Le tango naquit de cette extraordinaire fusion vers 1870.Ce qui était d’abord une danse a été créé dans les endroits les moins fréquentables de la capitale. Pour les émigrés célibataires, les maisons closes étaient à la fois des lieux de divertissement et de réunion. Ces établissements se concentraient dans les zones semi-urbanisées de Palermo et de Retiro (autour de l’actuelle gare ferroviaire), mais aussi dans le quartier central de la Plaza Lavalle et dans les quartiers populaires de La Boca.Peu avant la première guerre mondiale, le tango fit son entrée dans les cafés européens, au grand scandale de la bonne société. Ce succès lui conféra une nouvelle dimension, et cette danse populaire devint le symbole de la créativité argentine.Aujourd’hui
Véritable mode de vie pour certains, le Tango se porte plutôt bien dans sa forme originelle qu’est le Tango Argentin.Le Tango Argentin est une danse sociale pratiquée entre « initiés » , la rythmique appliquée à ses figures est variable et n’a pas grand chose de commun avec le LLVV régulier du Tango loisir, de nombreuses figures très visuelles telles les Ocho, doble ocho, gancho et autres lui confèrent un côté spectaculaire et sensuel.Le Tango Sportif fait partie comme son nom l’indique des 5 danses standards de compétition. Extrêmement codifié, il est composé de figures de très haut niveau technique associées dans un enchaînement chorégraphique immuable. Très spectaculaire, il s’est toutefois beaucoup éloigné des racines et de l’esprit du Tango.Le Tango Loisir a, comme la valse, été victime de son association avec le style musette. Cependant, sa rythmique régulière associée à un « pillage » en règle des figures des tangos sportif et Argentin aboutissent à une danse très visuelle, pouvant se danser avec tout le monde, et dans laquelle l’esprit demeure quelque peu. Bien sur, j’entends hurler les puristes, pourtant ce style agit comme un « recruteur » de danseurs qui iront un jour frapper à la porte des clubs de Tango … Argentino !

Pour en savoir plus, il existe un livre consacré au tango dans la collection « Que sais-je » : R.Hess, Le Tango, PUF, 2e édition : 1999Quelques figures du tango argentin en France : Eva EspoletaElève de Pablo Veròn, Claudia Codega et Esteban Moreno, Gustavo Naveira, Pepito Avellaneda et Suzuki,… danse le tango depuis plus de 23 ans, l’enseigne depuis plus de 16 ans.Elle a donné de nombreux stages en Suisse et à l’étranger (Finlande, Angleterre, Italie, France, Maroc, Ouganda,…), a créé des spectacles de Tango en Suisse et en Argentine.Elle créé le concept « Tango de Soi » en 2014, après avoir suivi une formation à l’institut PROFAC et la société Mirokou en formation continue. Dans ce concept innovateur, elle réunit 3 approches : la structure classique du tango de Salon, la méthode Feldenkrais et l’art-thérapie éclairé par la psychanalyse structuraliste. En d’autres terme le Tango de soi pourrait se définir comme: « ce que je suis quand je danse, ce que j’amène dans ma danse… ».Eva Espoleta, rayonnante, à l’écoute, pédagogue, excellente danseuse, sachant vous guider dans vos démarches créatives et dansantes dans le plaisir et en profondeur subtile.Elle vous accueillera où vous êtes, vous serez à l’aise et vous avancerez sans même vous rendre compte….. l’ impossible sera possible, le possible agréable et l’agréable deviendra élégant.CARMEN ET VICTORCARMEN et VICTOR sont maîtres académiciens et membres de l’Académie de tango de France, jumelée à l’académie de tango d’Argentine. Ils ont été les premiers créateurs des « bals Tango » et des cours aux Trottoirs de Buenos Aires, dès 1984 et pendant 6 ans. Danseurs et chorégraphes, ils ont accompagné la chanteuse Suzanna Rinaldi et le Sexteto Mayor, ou organisé des conférences sur le thème du tango (avec Los Dinzel, ou la psychanalyste argentine Gilda Sabsay Foks…etc).Grâce à l’ADEC, ils ont créé, mis en scène et joué en France, en Europe et en Amérique du Sud plusieurs spectacles fondés sur le tango, sa musique, son histoire, sa cultureParmi les films où Carmen et Victor ont tourné, on peut citer : • L’amour en France : série documentaire en dix volets de Daniel Karlin et Tony Lainé (1989) • Sans parole : de Marc Ferniot (travail avec des enfants souffrant de troubles de la personnalité). • La Leçon de tango : de Sally Potter (1997) • La vérité sur Charlie : de Jonathan Demme (2001)Ils poursuivent un enseignement artistique dans plusieurs lieux de la région parisienne : • Le Latina (haut lieu du tango parisien), Paris 75004 depuis 1990 • Le Club Med Gym Lafayette, Paris 75019 depuis 1990 • Le Club Med Gym Nation, Paris 75012 depuis janvier 2006 • MJC Point du Jour, Paris 75016 depuis 1985 • Espace Blancs Manteaux, Paris 75004 depuis mars 2006 : avec pour projet de réunir des personnes du 3ème âge (en partenariat avec l’association FAMA)

 

 

Vous aimerez aussi...