Savoir guider en danse Salsa Rock salon

Question : Qu’est-ce que ça veut dire « guider’?

Réponse : Bien, voyons … Guider? Guider c’est ce que nous faisons , les hommes, pendant une danse. Cela se compose d’un ensemble de responsabilités que nous avons à exécuter EXCLUSIVEMENT lors de la danse avec nos partenaires. La conduite commence avec la chorégraphie de danse, l’habilité sur la piste et exige de différents rôles comme partenaire de danse, directeur, flic, gardien, pilote. Bien guider c’est parfois oser et toujours se soucier. Les gars, pour davantage compliquer le processus nous devons faire tout ça et en même temps donner les commentaires. Croyez-moi, je ne suis pas encore à ce niveau là mais je travaille sur ça. J’ai jeté un coup d’oeil dans le net et maintenant je veux citer quelques belles phrases d’autres gens sur le guidage : « Guider ce n’est pas pousser ou tirer. C’est communiquer une intention. La danse est un art, bien qu’elle exige l’adresse d’un athlète ». « Bien guider/suivre ressemble à une bonne conversation quand vous ne devez pas crier, mais parler. Au fur et à mesure de votre perfectionnement, vous ne devriez que chuchoter « . (De Marque Balzer guider/suivre FAQ.) » Sur le plan pratique, guider pour un homme c’est :

1.Sentir le rythme. Le rythme est une chose fondamentale et n’est pas à négliger. Je sais que je l’ai déjà dit auparavant mais je ne crois pas que cela suffise largement. Le rythme est une chose fondamentale. Salsa est fait à 8 mesures. Chaque pas, chaque mouvement, chaque tour, chaque rotation, chaque pivot est fait dans le rythme des 8 battements. La partie de la conduite est exécutée sur le rythme. Le tempo de Salsa varie de lent à très vite donc vous DEVEZ régler votre danse respectivement.

2. Faire les pas. Nous ne dansons pas seulement sur la même place et regardons notre partenaire. Nous devons évidemment faire nos mouvements aussi, les pas, les tours, les « cool mouves’, les « shines’. Donc nous faisons nos pas. Pas difficile, n’est ce pas ? Mais attendez! Il y a encore une chose

3. C’est déterminer les pas qu’une partenaire doit faire. Justement, ça ne suffit pas de faire nos pas mais il faut encore choisir ses pas chaque fois qu’elle se trouve dans une position de main-à-main. Dans la position serrée, nous décidons quels pas on va faire et dans quel ordre. Faites à votre partenaire un signe pour lui donner le temps de danser en libérant ses mains. Elle sait le faire. Une part de votre responsabilité en guidant est de lui donner la possibilité de faire montre de ces acquis! Mais attention ! Ce n’est pas tout.

4.Savoir communiquer nos espérances. C’est là que nous devons en tant que « leaders’ faire de nos mieux. L’excellence dans cette chose là va nous porter d’ordinaire à extraordinaire. Guider veut dire l’ART de communiquer la chorégraphie de la danse avec finesse, subtilité, avec la clarté absolue du but. Si vous savez bien guider, elle va adorer danser avec vous. Si vous le faites d’une façon rude, vous allez être accusé de rudoyer la partenaire. Et comme conséquence elle refusera de danser avec vous. Ou bien encore, si vous guidez légèrement, on vous surnomera « bras de spaghetti’. À propos, on m’a appelé de ces deux façons. Et, AÏE, ça fait du mal. Je travaille toujours sur mon perfectionnement. Enfin, pour compliquer les choses je vais mentionner qu’il faut savoir guider chaque partenaire en particulier. Donc le paradigme de la danse est de trouver la somme nécessaire d’approches pour chaque partenaire. Sachez qu’il n’existe pas d’une formule pour toutes.

5. S’assurer sur la disponibilité de la piste pour elle. On l’appelle généralement habilité sur la piste (« floor craft »). C’est le travail pour s’assurer qu’il n’y a pas de danger dans l’endroit où vous allez danser. Par le danger je sous entends l’espace occupée par les autres couples dansantes. Votre responsabilité est de protéger du mal votre partenaire, la garder hors de l’endroit dangereux. Comment apprendre si vous le faites bien ? Facilement. A-t-elle bousculé quelqu’un par hasard ? Quelqu’un a-t-il marché sur son pied ? A-t-elle marché sur le pied de quelqu’un ? Quelqu’un l’a-t-il bousculée par hasard ? Votre réponse devrait être emphatique « Évidemment non! »

6.Contrôler et prévenir les risques éventuels sur la piste (par exemple d’autres gens qui ne se soucient point de leurs voisins). Outre le control sur les autres danseurs, vous devez aussi être vigilent aux dangers. Il est question des gens généralement insouciants des ceux qu’ils bousculent. En fait ils se croient être les seuls propriétaires de la piste entière. Assurez-vous que votre partenaire n’a jamais rencontré de pareils gens. Prenez le temps de les repérer. Si vous êtes avec votre partenaire à proximité d’eux, mon conseil est de faire des mouvements rapides pour passer à un autre coins de la piste. Vous avez probablement remarqué que certains couples font beaucoup de mouvements complexes et d’autres couples dansent près d’eux. Cela signifie qu’il y a une sorte de confiance entre eux. Mais si vous ne n’êtes pas sûr de leur habilité, cédez-leur la place ! Et au contraire, si les gens vous accordent beaucoup d’espace c’est qu’ils veulent vous dire quelque chose. 7. Faire des compliments à votre partenaire et vice-versa. La partenaire est responsable d’exécuter la danse. Encouragez-la là où il le faut. Et si elle est au niveau débutant il faut la complimenter pour avoir eu envie de danser, c’est difficile quand même ! Vous souvenez-vous quand vous étiez débutant ? Complimentez son habilité, ses tours, sa façon de danser, ses habits, s’il y en a. Et certes, utilisez le bon mot! Souvenez-vous que les bonnes manières sont toujours à propos. Si possible accompagnez-la avant ainsi qu’après la danse. Quand la danse est finie, dites merci.

8. Faire notre show mais donner à la partenaire le rôle principal . En aucun cas, vous ne devez la faire moins brillante par vos actions. Je me souviens toujours de la partenaire qui m’a dit, « Arrêtez de danser au lieu de moi et dansez AVEC moi ». Elle doit être une star. Et vous pouvez faire votre truc, oui! Mais avec modération. Soyez subtils. Mélangez vos figures dans la danse pour qu’ils deviennent la partie intégrale de votre numéro. Alors votre style unit vous et votre partenaire. A noter : si elle est un maître de danse, assurez-lui la liberté de briller. Relaxez-vous, gardez votre rythme et prenez plaisir à danser avec un maître

9. S’amuser. La danse est un plaisir. Il est dur d’échanger de phrases si la musique est trop forte, donc l’expression de visage joue un grand rôle dans ces conditions. Les émotions ou leurs absence sur le visage en disent long. Ne faites pas de mine comme si vous veniez de perdre votre meilleur ami, ou vous vous ennuyez, n’êtes pas intéressé à rester ici ou il vous valait mieux faire quelque chose d’autre .Un petit sourire ! Hé, je ne souris pas assez et je me le rappelle tout le temps, donc j’y travaille.

Tout est parfait quand vous réussissez à réunir tous ces 9 éléments. Vous arriverez à ce niveau à condition de vous entraîner, vous entraîner et vous entraîner.

Salsa Rock Paris 2007

Vous aimerez aussi...