Pivots et Tours multiples – Trucs pour tourner

Si vous pensez qu’il est difficile de faire une pirouette, comment diable arriveriez-vous à en faire plus d’une ? Eh bien ! Si vous n’avez jamais pris de cours de ballet ou de jazz, cela peut constituer un challenge. C’est le chemin que j’ai suivi avec l’aide de mes instructeurs, Joby et Luis Vazquez, Janette Valenzuela, Josie Neglia et Joe Cassini. Premièrement, il faut penser que vous pouvez y arriver. Croyez-le ou pas, les doubles ou triples pirouettes se passent en premier lieu dans votre tête. Je ne plaisante pas. Il faut des tripes, du courage, de la détermination et la foi en vos capacités de danseuse pour y arriver. Si vous pensez que ce sera dur, ce sera dur. En fait, ce sera à peu près impossible. Vous devez vous convaincre que c’est possible, que vous pouvez y exceller, et que vous allez y parvenir. O.K. ! Quand votre mental sera conquis, voici comment faire : Mesdames & Messieurs, vous allez apprendre une chose pleine de sens : ce ne sont pas vos pieds qui vous font tourner, mais vos épaules !!! Quelle profondeur ! Qui l’aurait cru ? Quand vous exécutez une pirouette, lancez d’abord vos épaules. Gardez-les bien droites, dans une posture correcte. Ne vous penchez jamais vers l’avant ou vers l’arrière. Votre corps et vos pieds suivront vos épaules, dans quelque direction qu’elles aillent. Ne gardez pas vos pieds parallèles mais pointez-les à 45 degrés vers l’extérieur. Cela vous aidera à bien contrôler votre équilibre non seulement pour les pirouettes, mais durant tout le morceau. La base (vos pieds) conditionne l’équilibre. Pendant une volte ou une pirouette, vous pouvez vous arrêter rapidement sans perdre l’équilibre si vos pieds sont pointés vers l’extérieur. Vous contrôlez mieux votre corps, et franchement, si vous dansez avec les pieds pointés vers l’extérieur et les genoux serrés, vous aurez aussi un meilleur look. Josie me dit :  » Frotte ces bas résille l’un contre l’autre … fais comme si tu essayais de garder une pièce de monnaie serrée entre tes cuisses … en gardant tes pieds pointés vers l’extérieur « . C’est dur – très dur ! – je sais, mais ç’est impressionnant si c’est bien exécuté (A propos, pour nous qui avons les jambes arquées, cela fait des merveilles pour notre petit ‘défi’). Cela m’a pris des semaines pour y arriver, et même maintenant, j’ai encore du mal, mais j’y travaille … encore et encore !

LE MAINTIEN : Il faut un bon maintien pour tourner vite. Votre dos ne doit pas être voûté, mais bien droit. Vos oreilles exactement au dessus de vos épaules, et le menton au dessus du sol. Un bon maintien, c’est ce à quoi vous ressembleriez si vous vous teniez debout avec le dos et la tête bien à plat contre un mur. Un maintien correct est très important pour la danse, et plus particulièrement pour exécuter des pirouettes en série. Il est facile de faire tourner très vite sur lui-même un objet qui a un centre de gravité immobile. C’est pratiquement impossible avec une branche d’arbre tordue. Un bon maintien aide à « trouver son centre », et vous aide à rester en équilibre sur l’un ou l’autre de vos pieds sans trébucher. Trouver votre centre vous permet de tourner vite, avec élégance et maîtrise. Ce sera difficile au début, mais finalement, avec de l’entraînement, vous y arriverez. Vous devriez adopter un bon maintien non seulement quand vous dansez, mais quand vous faites vos courses, en travaillant, en discutant avec des amis, en faisant la queue, et pendant que vous lisez cet article… C’est cela, redressez-vous sur cette chaise ! (vous voyez, je vous ai surpris voûté sur ce clavier…) Mon maintien était si mauvais que Janette en était désespérée, et avait presque abandonné. Il faut dire que j’ai passé ces 12 dernières années penchée sur un ordinateur. Je me tenais bossue presque en permanence. Ma famille a un passé de dos voûtés, et ils n’ont jamais vraiment insisté sur l’importance d’un bon maintien pendant ma croissance. Quand j’ai commencé à danser, je n’aurais pas pu me tenir droite pour un empire ! Je me suis rendu compte que j’avais vraiment un problème en me voyant sur une vidéo. Ca m’a réveillée. Quand j’en ai parlé à mon père, il a décidé de m’acheter un corset. Ca ressemble à un soutien-gorge, mais cela vous étire le dos en enserrant vos deux bras dans des lanières très serrées. Les lanières s’enroulent autour de vos épaules et sous vos aisselles, forçant presque vos omoplates à se toucher. Si vous vous penchez vers l’avant, elles coupent la circulation du sang dans vos bras, qui en deviennent bleus. Croyez-moi, après avoir porté cette chose pendant 4 à 5 heures d’affilée, je voulais me l’arracher !!! Mais j’étais tellement « cabossée » que je me suis forcée à le porter pendant plusieurs semaines comme un pense-bête pour me tenir droite, même en m’asseyant. Porter cette chose sous mes vêtements quand je travaillais sur l’ordinateur m’a vraiment rendue consciente que j’en avais méchamment besoin. Je le porte encore de temps en temps, mais il ne me fait plus aussi mal, car mon maintien s’est beaucoup amélioré. Ce n’est pas encore parfait, mais beaucoup mieux qu’avant. Contactez-moi pour savoir où vous procurer ces corsets. Nous pourrions même en vendre ici sur Salsaweb Magazine s’il y a de la demande. Certains associent le maintien à l’estime de soi. Je m’estime beaucoup plus maintenant, et cela ne me coûte plus de me tenir droite. Avant je pensais que si je me tenais droite, on me croirait prétentieuse mais il ne semble pas que ce soit le cas. Quand je me vois en vidéo, je parais vraiment « normale » avec un bon maintien. Et quand je me tiens mal, j’ai l’air peu sûre de moi.

LE REGARD : Pour améliorer votre équilibre à l’aide du regard pendant une volte simple ou multiple, gardez la tête immobile et, quand vos épaules sont presque à mi-chemin, faites-la pivoter très rapidement de 360 degrés pour retrouver votre orientation initiale. Idem pour le tour suivant : d’abord les épaules, puis pivotez sur la pointe du pied (le gauche si vous tournez à gauche, le droit si vous tournez à droite) et très vite, refaites pivoter la tête de 360 degrés. Vous devez vous tenir bien droite pendant tout le mouvement. Pendant l’exercice, vos bras devraient être fermes, pliés, dans la position d’un jogger. Mesdames, quand il vous fait faire une série de voltes rapides (plus de 3), vous devez vous soucier de votre maintien et de votre regard. Vous devez croire fermement (tête et tripes) que vous tiendrez jusqu’au bout et qu’il en restera baba. Gardez les pieds relativement serrés (~10 cm d’écart), et déplacez votre poids de l’un à l’autre pendant la volte. Vous pouvez même prendre appui à intervalles réguliers sur votre pied droit, pendant que vous pivotez sur votre pied gauche (pendant une volte à gauche). Inversez si vous tournez à droite

LA VITESSE DU TOUR : La femme contrôle elle-même la vitesse de sa volte. Si vous sentez qu’il vous fait tourner trop vite, ralentissez-le un peu. Cela peut paraître maladroit, parce que sa main vous pousse à aller plus vite, mais laissez-le s’y confronter. Il comprendra. Vous tournez au rythme qui vous convient. Si vous tournez trop rapidement, vous aurez l’air pressée, et perdrez l’équilibre. De plus, il lui sera deux fois plus difficile de vous stopper. Si vous commencez à avoir la tête qui tourne, arrêtez. Votre devriez vous sentir « aux commandes » tout le temps. S’il vous lâche accidentellement, cela ne devrait pas affecter votre mouvement. Sentir votre centre et avoir travaillé votre équilibre devraient vous permettre de tourner en beauté par vous-même, sans son aide.

VOUS ETES AUX COMMANDES : Un jour un type m’a lâchée par accident pendant une série de pirouettes. J’ai pu continuer à tourner et me suis arrêtée élégamment à la fin sans perdre l’équilibre. Arriver à ce résultat m’a pris du temps, mais je me suis rendue compte rapidement que je ne pouvais pas toujours dépendre du partenaire. La force et la vitesse de votre rotation ne devraient en fait pas dépendre de lui. Vous devriez être capable de tourner de vous-même, et n’utiliser sa main que comme un repère. Ne le responsabilisez pas. C’est vous qui tournez, vous êtes aux commandes. Messieurs, quand vous la faites tourner plusieurs fois d’affilée et à toute vitesse, il est préférable de la guider d’abord une seule fois dans un sens, et après seulement de la faire tourner plusieurs fois dans l’autre … d’abord lentement, puis en accélérant selon ses possibilités. N’essayez pas de lui faire exécuter une série de pirouettes sans une volte préparatoire. Il n’y a rien de pire que devoir faire cela sans préparation. Il relève de la politesse la plus élémentaire (et c’est beaucoup plus agréable pour elle) de la faire tourner au rythme de la musique : sur les temps ‘1’, ‘3’, ‘5’ et ‘7’ de la musique si vous dansez « break on 1 », ou sur les temps ‘2’, ‘4’, ‘6’ et ‘8’ si vous dansez « break on 2 » (elle vous fait face à ces moments-là). N’essayez pas de la faire tourner au maximum de ses possibilités (ou des vôtres…). Parfois cela donne de bons résultats, mais en général, tourner au rythme de la musique est plus beau et est plus impressionnant.

ARRETER UNE ROTATION : Pour la stopper, pressez doucement sa main et ramenez doucement son bras vers le bas quand vous êtes face à face. Elle peut arrêter sa rotation pendant que vous la prenez dans vos bras. Ne la serrez pas trop cependant. Laissez-lui un peu d’espace. Ne tirez jamais brutalement sur son bras pour la stopper. Au contraire, ramenez-le doucement vers le bas. Vous devriez faire une petite pause pour lui permettre de se reprendre (de ne plus avoir la tête qui tourne) avant de recommencer dans le rythme de la musique. En pratiquant des séries de pirouettes dans son garage, sa cuisine, ou son studio, on peut facilement être prise de vertiges. Pour l’éviter, je demande à mon partenaire de me faire tourner une ou deux fois plus lentement dans l’autre sens pour me « remettre la tête à l’endroit » … croyez-le ou pas, ça marche. Les filles, vos mouvements de bras et de mains pendant une volte sont fonction de votre style personnel. Quand vous maîtriserez les bases, vous pourrez y ajouter toutes sortes de nuances. Par exemple, lever les bras au milieu d’une série de trois voltes comme si vous enleviez un pull. C’est très beau quand c’est bien exécuté. Ou tourner en levant doucement les bras au-dessus de votre tête, et agripper votre poignet droit avec votre main gauche. Cela donne très bien et ça évite aussi de séparer vos bras trop tôt. Je suggère vous étudiiez comment les danseurs de ‘ballroom’ utilisent les bras et les mains pour créer de superbes mouvements « évasés » pendant une volte. Adaptez-les ensuite à votre style ‘street dancing’. Enfin, l’unique manière d’y arriver, c’est l’ ENTRAINEMENT. Pratiquez, pratiquez et pratiquez jusqu’à en devenir bleus. Finalement, vous y arriverez et vous vous ferez la surprise! Ca ne prendra pas longtemps. Bonne chance!

Par Alain VanderLinden

Vous aimerez aussi...